Accès direct au contenu principal

Référence Monique Ranou

Monique Ranou gagne en performance, sécurité et disponibilité avec les infrastructures et services IBM.

Transformer une migration à risque en source de nouvelles performances

Infrastructure dynamique et virtualisation : les clés du succès !

L’entreprise Monique Ranou (société SCO) a basculé son infrastructure informatique d’un environnement concurrent hétérogène vers IBM. Ce projet, mené par Sydel, partenaire commercial d’IBM, s’insère dans une migration globale des outils informatiques ayant pour objectif de gagner en performances, sécurité et disponibilité.

Monique Ranou (société SCO) occupe aujourd’hui la 2ème place de la charcuterie libre service en France avec 600 collaborateurs dont le tiers sont des utilisateurs IT. Les fortes contraintes de production de cette PME basée à Quimper, l’obligent à une continuité de service sans faille : "si nos serveurs s’arrêtent, on ne peut plus produire" résume Patrick Philippe, responsable informatique du groupe. Quand le groupe projette de remplacer son parc de serveurs pour optimiser son infrastructure, il s’agit de le faire sans interrompre la production.

Des gains multiples à effet immédiat !

Après préparation des machines, la migration est réalisée le temps d’un week end. « Il n’y a eu aucune incidence sur la production et les utilisateurs ont immédiatement remarqué les meilleures performances » reconnaît Patrick Philippe.
En termes de performance, les temps de réponses pour les postes d’atelier et les écrans de supervision deviennent inférieurs à une seconde. Côté productivité, SCO ne subit plus aucun ralentissement de la production grâce aux excellents temps de réponse des serveurs. Enfin, sur le troisième objectif de disponibilité, la nouvelle infrastructure permet de libérer un technicien sur la partie maintenance de serveur : l’équivalent d’un mi-temps, qui peut-être investi sur d’autres projets. Cette migration a aussi été l’occasion de consolider le service existant, en optant pour la maintenance IBM 7j/7 : le service assure un support de qualité continu, sans stress, pour limiter les risques et les coûts associés au fonctionnement de l’infrastructure IT et à sa disponibilité. Et Patrick Philippe de résumer : « Nous avons mené la migration pour un prix raisonnable, sans surcoût. Nous avons énormément gagné en sérénité. En optimisant l’infrastructure informatique, c’est l’ensemble de l’entreprise qui gagne. C’est un succès sur toute la ligne : cela peut paraître exagéré, mais il s’agit là de notre réalité ! »

Une infrastructure dynamique virtualisée

C’est associé à son partenaire Sydel qu’IBM a répondu à ce projet ambitieux pour transformer une migration à risque en source de nouvelles performances. Le choix se fait sur quatre principaux serveurs, répartis en deux salles reliées par fibre optiques. Deux serveurs IBM System p520 en environnement Unix (et baies IBM DS4700) pour les bases de données, les applicatifs ERP, gestion commerciale, ressources humaines et GMAO, deux serveurs IBM System x3650 en environnement Linux (et baies IBM DS3200) se secourant mutuellement, pour la messagerie et le partage de fichiers.
La puissance du matériel IBM garantit à SCO les hautes performances qui lui sont nécessaires. Sydel a aussi aidé SCO à virtualiser son infrastructure pour mieux utiliser la capacité informatique en installant des serveurs IBM System x3650 sous VMWARE. La virtualisation leur confère à la fois une flexibilité, une stabilité et un gain de temps si déterminant qu’une seconde commande de ce type de serveur a été passée !.